ANTOINE BERNHART
Peintre - AFFICHES

Pour sa collaboration avec Venomen, nous avons emmené Antoine Bernhart dans un format de poster mettant en lumière l’application et le degré de détail de son travail.

L'artiste strasbourgeois Antoine BERNHART s'est fait un nom avec ses oeuvres dessinées et peintes aux représentations extrêmes. Membre du mouvement néo-surréaliste Phases dès 1968, il s'en éloignera plus tard et évoluera dans les sphères punks, en réalisant de nombreuses illustrations pour des groupres trash et psychobilly comme the Cramps, the Meteors, Tall boys.....

À partir des années 1990 il se fascine pour la culture érotique japonaise et son travail se radicalise dans un mélange trash et subversif de scénettes cruelles et déjantées. Son travail a été montré au musée Tomi Ungerer (Strasbourg 2016-2017), au musée de l'Erotisme ( Paris 2009), à la galerie Bon Goût (Berlin 2008), ou encore au Mamco (Genève 2008 et 2015).

" La nuit est le monde des oeuvres d'Antoine Bernhart, la nuit des chambres carcérales, la nuit des forêts profondes, la nuit propice aux monstres que dissout l'aube. C'est dans ce sombre décor que l'artiste situe les scènes de viol et de violence qu'il ne cesse de dessiner depuis des décennies. Un immense jardin des supplices où des figures enfantines aux masques ricanant torturent des victimes qui peuvent sembler au comble de l'extase comme le supplicié chinois décrit par Georges Bataille dans " Les larmes d'Éros". Car il s'agit bien là d'une dramaturgie du mal et d'une expérience des limites où l'excès érotique tutoie la mort. L'oeuvre d'Antoine Bernhart s'inscrit ainsi dans une longue lignée qui relie Sade à Bellmer. La puissance hallucinée de ses figures,la cruauté fascinante de son théâtre sexuel font de cet artiste une exception radicale dans le champ du dessin contemporain." Christian Bernard